Le PS rappelle sa priorité à l'Education, et son soutien aux personnels de l'Education nationale en grève le 12 novembre dernier
 

 

Ce samedi 24 novembre, Olivier Faure est l'invité de Laurent Ruquier dans l'émission "On n'est pas couché" : ensemble, relayons l'émission avec le hashtag #ONPC !
Samedi 24, je marche contre les violences sexistes et sexuelles !
JM24
Le Parti socialiste soutient l’appel à manifester contre les violences faites aux femmes et s’associe à la démarche #NousToutes. Olivier Faure, Premier secrétaire du Parti socialiste, Cécilia Gondard, Secrétaire Nationale à l’égalité femmes-hommes et à la lutte contre les discriminations,  Gabrielle Siry, porte-parole du parti, ainsi que Stéphane Troussel, secrétaire national Nouvelles solidarités et innovation sociale, marcheront le 24 novembre pour dire stop aux violences sexistes et sexuelles.
 
En France, en 2016, 123 femmes ont été tuées par leur compagnon et 84 000 femmes ont déclaré avoir été victimes de viol ou de tentative de viol. Au quotidien, ce sont des centaines de milliers de femmes qui sont insultées ou agressées.
 
Insultes, harcèlement, coups, viols, féminicides: toutes ces violences subies par les femmes, chez soi, au travail, dans la rue ou à l’hôpital, par son compagnon, son employeur ou un inconnu, doivent être combattues. Ce combat de longue haleine demande bien plus de moyens et de mobilisation que ce que lui accorde le Gouvernement actuel.
 
Les discours grandiloquents et les invectives sur Twitter masquent un cruel manque d’ambition dans la lutte contre les violences sexistes et sexuelles alors même que le Président avait décrété l’égalité femmes-hommes, grande cause du quinquennat. Quels moyens pour la prévention, l’éducation, l’aide aux femmes victimes de violence, la formation des personnels amenés à être confrontés à ces violences ?
 
Face à cette situation préoccupante, le Parti socialiste  salue le travail des associations engagées sur le terrain et renouvelle son engagement plein et entier aux côtés des femmes victimes de violences et fait sien le combat pour l’égalité femmes/hommes et la lutte contre les discriminations.  Le socialisme est un féminisme.

Depuis le week-end dernier, de nombreuses mobilisations citoyennes ont lieu en métropole et dans les Outre-mer dans le cadre du mouvement dit des "gilets jaunes". Si les revendications portées par les manifestants et leurs formes d'expression sont diverses, toutes convergent pour exprimer un mécontentement profond à l'égard de l'injustice de la politique fiscale conduite par le président de la République et sa majorité.

Plus que jamais, nous réitérons notre appel à l'organisation d'Etats généraux afin de concilier transition écologique et justice sociale, associant les organisations représentatives, les associations et ONG environnementales, mais aussi des représentants des "gilets jaunes".
Retrouvez la résolution adoptée lors du Bureau national du mardi 20 novembre 2018, pour sortir  de "l'impasse sociale et écologique".
 
Dans une vidéo au HuffPost, Olivier Faure demande une nouvelle fois l'organisation d'Etats généraux sur le pouvoir d'achat et la transition écologique.

 

 

 
Les élus socialistes et républicains étaient réunis en séminaire les 23, 24 et 25 août à La Rochelle à l’invitation de la FNESR et de son Président, François Rebsamen.
Olivier Faure, a prononcé samedi, en clôture de leurs travaux, son discours de rentrée.
Un discours offensif dans lequel le 1er secrétaire a rappelé que le Parti socialiste était « dans une opposition résolue et déterminée », parce que la politique du président de la République « n’a rien de commun avec nos valeurs, nos idées, nos combats. »
 
Rappelant que les Français ont besoin d’une gauche qui agit, Olivier Faure, a annoncé le calendrier de travail et de mobilisation du Parti socialiste ainsi que les combats prioritaires des prochains mois : contre-budget, retraites, réforme institutionnelle, environnement…
 
A l’approche des élections européennes le 1er secrétaire a rappelé l’ouverture d’un débat à la mi-septembre, avec les militants et les sympathisants, sur le contenu du projet que porteront les socialistes dans le cadre du scrutin. Il a également lancé un appel aux forces politiques et syndicales progressistes pour engager et porter des combats communs pour que se lève une «espérance de changement» en Europe.
 
Il a conclu son discours en invitant l’ensemble des militant.e.s socialistes à participer aux universités d’été d’août 2019 qui feront leur retour à La Rochelle après 3 années d’absence. Ce rendez-vous sera notamment l’occasion de lancer la campagne des élections municipales.