Actualités nationales

Un geste d’incivisme inacceptable

Refus de maires UMP d’appliquer les rythmes scolaires en 2014 : Un geste d’incivisme inacceptable

 
Les maires qui ont affirmé qu'ils n'appliqueraient pas la réforme des rythmes scolaires en 2014, dont une quarantaine de la communauté d'agglomération Nice Côte d'Azur, font preuve d'une très grave irresponsabilité. L'UMP montre un incivisme inacceptable en laissant ces maires enfreindre la loi délibérément.
 
C'est une attitude intolérable de la part d'un parti de gouvernement d'autant que l'école est par excellence le lieu d'apprentissage de la loi et de la citoyenneté : c'est un terrible exemple d'irrespect de la loi donné aux enfants.
L'entêtement de ces maires pénalise avant tout les enfants en leur refusant une réforme qui a vocation à mieux respecter leur développement, à promouvoir l'égalité entre tous les élèves, et la découverte et la pratique d'activités auxquelles ils n'avaient pas accès jusqu'alors.
 
J'appelle l'UMP à faire respecter la loi par ses élus. Ils doivent cesser de jouer avec les principes. Des élus de la République ne peuvent pas déroger à la loi.
Harlem Désir, Premier secrétaire du Parti socialiste
Emeric Bréhier, secrétaire national à l'Education
2011 Un geste d’incivisme inacceptable. © 2015 - Section d'Élancourt du Parti Socialiste.
Powered by Joomla 1.7 Templates