La démocratie vue par J.M Fourgous

Dès 11 heures du matin, le maire d'Elancourt affichait sa satisfaction devant la presse congolaise : « L'élection est libre (...), le taux de participation va certainement dépasser les 50% (...), la démocratie fonctionne. »

Le lendemain, il cosignait avec Jean-François Mancel, député UMP de l'Oise faisant lui aussi partie de la Cofa, un communiqué dans la presse progouvernementale en forme de diatribe contre Miguel Amado, indiquant même qu'ils demanderaient des « sanctions » à l'encontre du représentant européen.

De son coté, l'ambassadeur de France Nicolas Normand, a refusé de répondre à une interview au sujet de ces députés et autres personnalités françaises venus observer les élections.

Nous recevant tout de même après que nous avons été brutalisés lors d'une manifestation d'opposition par les forces de l'ordre -nos équipements ont été confisqués et détruits-, Nicolas Normand affirme lui aussi ne pas avoir été mis au courant de l'arrivée des députés pour l'observation du scrutin.
Fourgous et Mancel sont des proches du régime de Denis Sassou-Nguesso

Amis de la famille Kolélas -des opposants historiques ralliés à Sassou-, les députés Fourgous et Mancel constituaient ainsi la « délégation française » lors de la création de la Conférence des démocrates humanistes africains (Codeha) fin avril. Son coordinateur n'est autre que Guy Brice Parfait Kolélas, ministre congolais de la Pêche.

De même, Jacques Toubon, venu à Brazzaville en compagnie de Patrick Gaubert, président de Licra, ancien conseiller de Charles Pasqua et député européen jusqu'en juin dernier, répondait à l'invitation de la Commission nationale des droits de l'homme, contrôlée par le régime congolais.

la suite


2011 La démocratie vue par J.M Fourgous. © 2015 - Section d'Élancourt du Parti Socialiste.
Powered by Joomla 1.7 Templates